Code Du Travail



LA LEGISLATION :
Article L.4644-1 du code du travail
Créé par LOI n°2011-867 du 20 juillet 2011 - art. 1 (V)

I. L’employeur désigne un ou plusieurs salariés compétents pour s'occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de l'entreprise.

Le ou les salariés ainsi désignés par l'employeur bénéficient, à leur demande, d'une formation en matière de santé au travail dans les conditions prévues aux articles L. 4614-14 à L. 4614-16.


A défaut, si les compétences dans l'entreprise ne permettent pas d'organiser ces activités, l'employeur peut faire appel, après avis du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou, en son absence, des délégués du personnel, aux intervenants en prévention des risques professionnels appartenant au service de santé au travail interentreprises auquel il adhère ou dûment enregistrés auprès de l'autorité administrative disposant de compétences dans le domaine de la prévention des risques professionnels et de l'amélioration des conditions de travail.


Décrets 2012-135 et 2012-137
Extraits des décrets de janvier 2012

Art. R. 4623-37.
L’intervenant en prévention des risques professionnels a des compétences techniques ou organisationnelles en matière de santé et de sécurité au travail. Il dispose du temps nécessaire et des moyens requis pour exercer ses missions.
Il ne peut subir de discrimination en raison de ses activités de prévention.
Il assure ses missions dans des conditions garantissant son indépendance.


Art. R. 4623-38.
L’intervenant en prévention des risques professionnels participe, dans un objectif exclusif de prévention, à la préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs et à l’amélioration des conditions de travail. Dans ce cadre, il assure des missions de diagnostic, de conseil, d’accompagnement et d’appui, et communique les résultats de ses études au médecin du travail.


Art. R. 4623-39.
Lorsque le service de santé au travail ne dispose pas des compétences techniques nécessaires à son intervention, il fait appel, le cas échéant, à un intervenant en prévention des risques professionnels enregistré en application des dispositions de l’article L. 4644-1.


Art. R. 4644-1.
Les personnes mentionnées au premier alinéa de l’article L. 4644-1 sont désignées après avis du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, ou, à défaut, des délégués du personnel.
Elles disposent du temps nécessaire et des moyens requis pour exercer leurs missions.
Elles ne peuvent subir de discrimination en raison de leurs activités de prévention.


Art. R. 4644-2.
L’intervention de l’intervenant en prévention des risques professionnels enregistrés dans les conditions prévues à la section 2 est subordonnée à la conclusion d’une convention entre celui-ci et l’employeur ou le président du service de santé au travail inter-entreprises.

Cette convention précise :
Les activités confiées à l’intervenant ainsi que les modalités de leur exercice ;
Les moyens mis à la disposition de l’intervenant ainsi que les règles définissant son accès aux lieux de travail et l’accomplissement de ses missions, notamment la présentation de ses propositions, dans des conditions assurant son indépendance..


Art. R. 4644-3.
Lorsque l’employeur fait appel à un intervenant en prévention des risques professionnels enregistré ou aux organismes de prévention mentionnés à l’article L. 4644-1, il informe son service de santé au travail de cette intervention ainsi que des résultats des études menées dans ce cadre.


Art. r. 4644-4 La convention mentionnée à l’article R. 4644-2 ne peut comporter de clauses autorisant l’intervenant en prévention des risques professionnels enregistrés à réaliser des actes relevant de la compétence du médecin du travail.


Art. R. 4644-5.
L’intervenant en prévention des risques professionnels enregistrés a accès à tous les documents non nominatifs rendus obligatoires par la présente partie. Ce droit d’accès s’exerce dans des conditions garantissant le caractère confidentiel des données ainsi que la protection des informations mentionnées à l’article R. 4624-9.


Art. D. 4644-6.
Le dossier de l’enregistrement prévu à l’article L. 4644-1 est adressé au directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi par lettre recommandée avec avis de réception. Il contient :
Les justificatifs attestant de la détention par le demandeur d’un diplôme d’ingénieur, d’un diplôme sanctionnant au moins deux ans d’études supérieures dans les domaines de la santé, de la sécurité ou de l’organisation du travail, d’un diplôme sanctionnant au moins trois ans d’études supérieures dans un domaine scientifique ou dans une matière relevant des sciences humaines et sociales et liée au travail ou d’une expérience professionnelle dans le domaine de la prévention des risques professionnels d’au moins cinq ans ;
Une déclaration d’intérêts dont le modèle est fixé par arrêté ;
Un rapport d’activité de l’intervenant en prévention des risques professionnels concernant les cinq dernières années d’exercice lorsqu’il s’agit d’un renouvellement de l’enregistrement.


Art. D. 4644-7.
Le directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi enregistre l’intervenant en prévention des risques professionnels dans un délai d’un mois, à compter de la date de réception du dossier.

Art. D. 4644-8.
L’enregistrement des intervenants en prévention des risques professionnels est renouvelé au terme d’un délai de cinq ans. Il est valable pour l’ensemble du territoire national.


Art. D. 4644-9.
Le directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi peut mettre fin, à tout moment, à l’enregistrement d’un intervenant en prévention des risques professionnels lorsque celui-ci ne dispose pas des compétences nécessaires, qu’il ne respecte pas les prescriptions légales ou qu’il n’est plus en mesure d’assurer sa mission.


Art. D. 4644-10.
L’intervenant en prévention des risques professionnels tient à disposition du directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi les éléments permettant de justifier son activité.


Art. D. 4644-11.
Une personne d’un État membre de l’Union européenne non établie en France peut effectuer de façon occasionnelle des prestations de prévention des risques professionnels si elle peut justifier de compétences ou de diplômes équivalents dans son pays d’origine.

Art. 2.
Le présent décret entre en vigueur au 1er juillet 2012. Les agréments délivrés en application des dispositions des articles D. 4622-15 et D. 4622-36 du code du travail dans leur rédaction antérieure au présent décret restent valables jusqu’à la date de leur échéance.